I'm free

L’expérience professionnelle forge le savoir, l’état d’esprit et les décisions. C’est cette expérience qui m’a permis d’aboutir aujourd’hui à un nouveau choix de vie. Retour en arrière…

Un développeur du Nord Pas de Calais à Paris

J’ai d’abord débuté chez Cosmic Communication l’agence de communication globale basée sur Paris. Cette expérience a été formatrice à tous les niveaux : le perfectionnement de l’existant, l’acquisition de nouvelles connaissances.

Ce job m’a apporté le sens de la rigueur sur la qualité du code et sur l’organisation des projets. J’ai été également sensibilisé aux problématiques d’accessibilité et d’ergonomie.

Mais ce premier plongeon dans la vie professionnelle m’a surtout apporté humainement car j’ai pu profiter d’une véritable cohésion de groupe où les projets étaient sublimés au travers de cet esprit d’équipe.

Retour au bercail !

Pour des raisons géographiques, j’ai rejoins l’agence Terre de Café ✝. J’ai pu apporter le savoir-faire acquis durant les 3 années chez Cosmic au sein d’une agence en pleine phase de restructuration et de renouveau. J’ai notamment introduit le responsive webdesign parmi les réalisations.

Embauché initialement comme développeur front-end, j’ai ensuite évolué vers un poste de chef de projet technique.

J’ai accompagné le virage e-commerce de l’agence en travaillant en étroite collaboration avec l’agence Adexos, agence experte sur les solutions Magento et Symfony. Ce fut pour moi l’occasion d’apprendre de nouvelles choses et de rencontrer une équipe jeune, professionnelle et qui ne manque pas d’ambition. J’y ai rencontré des gens sympas et qui ont le sens du partage !

Mi-2014, la direction générale du groupe qui intègre la société Terre de Café ✝ a décidé la “fusion” de l’agence avec une autre entité. Cette énième remise en cause de l’agence impliquait des changements d’orientation, un nouvel organigramme et une autre manière de travailler. Certes, je pouvais comprendre les enjeux stratégiques et financiers mais je n’étais plus en phase avec ce nouveau projet. Il était donc pour moi le temps de prendre un chemin différent non sans regret au vue de l’intérêt des projets qui commençaient à rentrer.

Le choix du freelance

Après plus de 8 ans en agence, j’ai décidé de sauter le pas et de me lancer en tant qu’indépendant (ou free-lance, c’est au choix !).

Avant de prendre cette décision, j’ai d’abord effectué une sorte de business-plan pour ne pas me lancer à l’aveugle. J’ai également pris contact avec des personnes du milieu. N’étant pas forcément familiarisé avec le travail en freelance, j’ai pu ainsi me nourrir d’infos (je remercie à ce titre Jérémie Loosfelt de l’agence 9troisquarts pour ses précieux conseils).

J’ai décidé de me poser les bonnes questions…

Ce qui me motive à devenir free-lance ?

  • L’envie de me spécialiser J’ai besoin aujourd’hui de pouvoir me recentrer par rapport à mes compétences. La polyvalence exigée d’une structure courte comme Terre de Café ✝ avait fini par me détourner de mes spécialités.
  • Le besoin d’être maître de son planning
    Même en tant que chef de projet, la multiplicité des dossiers ne me permettait pas de tenir un planning confortable sur les différents dossiers, ce qui parfois pouvait impacter sur la qualité et la relation client.
  • Reprendre le temps de faire de la recherche et développement
    Le temps passé en R&D était devenu beaucoup trop faible et les évolutions du web nécessitent d’être à jour sur les nouvelles technos.
  • Avoir de vraies responsabilités Je souhaite donner le meilleur de moi-même et connaître ce que beaucoup d’indépendants appellent la “pression positive”. Les réussites, les erreurs, les engagements seront ma pleine et entière responsabilité.
  • La vérité
    En souhaitant me spécialiser, je souhaite être honnête sur mon offre. Je ne répondrais donc à une proposition que si je suis qualifié. Je souhaite une relation client/prestataire basée sur la confiance et le respect. Cela ne signifie pas que les agences mentent ;) Mais certains commerciaux ont parfois tendances à s’avancer sur des prestations sur lesquelles la structure n’est pas pleinement compétente.
  • Pouvoir finaliser mes projets
    Lors de ma dernière expérience, le besoin de rentabilité incitait parfois à finir “à l’arrache” des projets sur lesquels le temps restant s’amoindrissait. En tant que free, je prends la responsabilité du dépassement (dans le cadre de la prestation vendue évidemment) dans l’objectif de livrer un produit fini.

Il y a beaucoup d’agences cools :)

Loin de moi l’idée de dire que les agences ne fournissent pas un travail de qualité ou ne respectent pas leurs clients. J’ai d’ailleurs pu trouver mon compte au sein des 2 agences un certain temps. Je ressens simplement l’envie de pouvoir exploiter mes connaissances différemment. Le web connait une mutation, ses métiers se font de plus en plus spécifiques et la polyvalence ne peut donner des gages de qualité.

Ce n’est pas un hasard si, aujourd’hui, beaucoup d’agences se tournent vers la collaboration avec des freelances pour assurer les développements techniques. Cela leur permet ainsi de répondre à beaucoup plus de problématiques. Elles peuvent également se concentrer sur la partie commerciale / gestion de projet / conseils. En disposant d’un vivier de free, on multiplie le champs des compétences de l’agence.

J’aime l’Agence ! Mais je souhaite désormais vivre cette expérience autrement.

La définition de mon offre

Comme je l’ai écris plus haut, j’ai eu le besoin viscéral de revenir à une spécialisation de mes compétences.

Je souhaite donc revenir à ce que je connais le mieux : le frontend.

Le frontend rassemble pour moi les champs d’action suivants :

  • Webdesign
  • Ergonomie utilisateur (UI / UX)
  • Développement front-end (HTML / CSS / JS)

Conscient que sur beaucoup de projets, les clients ne pourront pas se contenter d’un site web statique, je proposerais également mon expertise sur Wordpress.

Ce que je ne ferais pas :

  • Développement back-end : je laisse les pur-développeurs gérer cette partie. Je pourrais toutefois rediriger le client vers des experts dans le domaine.
  • Les prestas SEO / SEA : encore une fois, laissons faire les experts. Bien entendu, mes développements front-end sont bien évidemment optimisés pour un bon référencement.
  • Le développements spécifiques sur des CMS autres que Wordpress : Je pense notamment au dev sur Drupal ou Magento, il y a des gens qui maitrisent ça beaucoup mieux que moi.

Être capable de définir son offre permet une vraie lisibilité côté client et un gage de qualité sur les projets.

Pour conclure

Mon activité est donc en cours de lancement, le nom et le logo sont déjà prêts. behaba s’apprête à sortir de sa coquille. Mais pourquoi behaba ? Pour le savoir, inscrivez-vous à la lettre d’information qui vous informera du lancement du projet.